SOYONS PROACTIFS ! 

Constatation évidente, il n’est pas rare de voir plusieurs personnes se plaindre toute l’année de certaines choses et on ne sait à qui ils en veulent, eux même ne le savent pas .

Ce constat, je l’ai fait sur ma propre personne et sur mon entourage.

Il faut s’en vouloir à soi même. La plupart d’entre nous jette le dévolu sur des choses externes pour justifier nos manques d’actions ou nos échecs. Bien sûr ce n’est jamais nous, ce sont les autres, le temps, l’argent,… qui nous ont empêché. Il faut arrêter cet état d’esprit et se poser les vraies questions.

En général, nous avons beaucoup de VOLONTÉ mais manquons d’ACTIONS. La volonté, la motivation est le premier pas pour le changement, c’est l’état d’esprit de vainqueur.

La bataille psychologique est la première étape à franchir en toute chose mais est-elle suffisante ? Je crois que NON !

Ne dit-on pas que  » Aide toi et le ciel t’aidera  »… Cette métaphore prend tout son sens ici.

Après la préparation psychologique il faut de l’action, bien sûr bien orientée. Sans action, nous n’arriverons à rien, nous serons des éternels rêveurs. Ce qui est bien dommage car nous n’arriverons jamais à nos fins et passerons notre temps à nous plaindre contre on ne sait qui ou quoi. 

L’action, elle aussi a besoin d’être orientée. Évitons de nous jeter dans le vide parce qu’il faut nécessairement agir. Une action mal orienté est une perte d’énergie et de temps.

Le temps est trop précieux pour le gaspiller, déjà même qu’il ne suffit pas. Aujourd’hui  » même le temps n’a pas le temps  », lol.

Vous verrez que depuis des années vous trainez des défauts, vous voulez changer des choses dans votre vie mais n’y arrivez jamais, vous êtes motivés pendant un moment et cela s’estompe, fini par disparaitre même, et c’est rebelote ! Le soucis, le plus souvent est que vous n’avez rien prévu pour changer, Vous avez seulement eu la volonté. Il faut savoir que « les mêmes causes produisent les mêmes effets », c’est pourquoi quelque chose doit changer dans vos manières. Il n’y a pas de formule ou de baguette magique. C’est vous la solution et la formule. Même au loto, on gratte la carte c’est une action au moins. AGISSEZ POUR TOUT FAIRE CHANGER OU DU MOINS FAIRE ÉVOLUER LES CHOSES.

Organisons nous, prenons le temps de définir notre plan d’action dans chacun des domaines de notre vie (famille, professionnelle, social, religieux,etc.)  dont nous voulons avoir un changement, une influence significative.

Après le plan d’actions, agissons et le tout sera joué.

Stephen Covey, appelle cela être  » Proactif  » dans son livre les  » 7 habitudes de ceux qui réussissent ce qu’ils entreprennent  ».

Soyons donc Proactifs, ne nous asseyons pas sur nos lauriers.

N’oubliez pas de me laisser un commentaire et votre expérience personnelle sur les points abordés. Bien à vous et à très bientôt !

Heureuse année à vous dans la santé et que l’épanouissement soit votre quotidien.

Publicités
Galerie

I HAVE A DREAM… 

Je rêve d’une côte d’Ivoire où,

Beté n’est pas FPI ….

Nordiste (Senoufo, malinké, …) pas RDR…

Baoulé n’est pas PDCI…

Je rêve d’une côte d’Ivoire où,

Les considérations tribales sont bannies

L’iniquité, l’impunité à tout niveau disparaissent

La corruption diminue

Je rêve d’une côte d’Ivoire où,

Les « gnamros » ne font pas la loi

Les microbes ne sèment pas la terreur

Les forces de l’ordre sont disciplinés

Je rêve d’une côte d’Ivoire où,

L’éducation est une priorité, la priorité

L’intérêt de la patrie passe avant l’intérêt personnel

L’intellect prime sur le suivisme moutonnier

Je rêve d’une côte d’Ivoire où,

Les dirigeants soient au service du peuple

Les politiciens ne nous prennent pas pour un bétail électoral

La classe politique, tout bord confondu œuvre pour le développement du pays

Je rêve d’une côte d’Ivoire où,

La tolérance est l’ami de tous

La paix, l’apanage de chacun

Les cœurs s’unissent fraternellement pour la patrie

Je rêve, je rêve, je rêve…

J’en fais encore des rêves et nombreux sont ils …

Je me demande bien si je verrais ces moments !!!

 

Tous autant que nous sommes avons un rêve, celui d’un pays prospère et unifié. Apportons de ce fait, notre pierre à l’édification d’une société meilleure. Quittons dans les considérations tribales, ethniques, religieuses , politiques, elles ne nous mènent qu’à la division. Œuvrons aujourd’hui pour demain, laissons des lendemain meilleurs à nos cadets et nos progénitures.

Nous avons vécus beaucoup des moments difficile dans le passé, en tirer des leçons pour reconstruire notre beau pays et partir sur de nouvelles bases seraient judicieux pour notre avenir et devenir…

Galerie

Parlons de chez nous, en CÔTE D’IVOIRE !

Hello ! Vous y êtes, j’y suis, nous y sommes. 1 ; 2 ; 3. Top c’est parti !

Et nous voilà à notre seconde chronique. Le sujet est d’autant plus enchanteur que délicat et subtile mais surtout d’actualité. Vous vous demandez bien de quoi s’agit-il ? C’est bien sûr la base de toute chose, le socle, le piédestal, ce que toute personne doit acquérir convenablement pour son devenir. Oups, Ça devient redondant là ! Oui je le sais et c’est fait à dessein, rien que pour vous importuner… J’arrête donc et trêve de bavardage, on parlera de l’éducation !

Patriotisme oblige… et d’ailleurs « le mouton ne broute que là où il est attaché » donc souffrez qu’on parle spécifiquement du cas de la Côte d’Ivoire vu que c’est mon ensemble de définition…

Des choses à dire et à redire, il en existe toujours ! Et cela relève du manque de responsabilité et de la négligence. On ne peut prétendre aspirer à l’émergence et ne pas faire de l’éducation un pilier, un levier de développement. On se trompe de combat, l’accent est mis sur le taux de scolarisation au détriment de la qualité de l’enseignement. Il ne sert à rien de scolariser les enfants, s’ils n’y apprennent rien de bénéfique et y étudient dans des conditions non propices au  développement de l’intellect…

Des infrastructures scolaires en totale abandon… 

Grand est  mon désarroi à chacune de mes visites au Lycée Scientifique de Yamoussoukro (LSY) communément appelé le  »scienco ». La dernière date de quelques mois.

Architecturalement parlant c’est un projet bien pensé et structuré, l’architecte fut vraiment à la hauteur tant au niveau de l’organisation spatiale que dans la conception des différents blocs….Oups, mais que fais-je ? On parle éducation, je parle architecture…. Excusez-moi, bien obligé de me laisser emporter par le métier.  Enfin bref ! Revenons à nos moutons…

Donc le scienco, l’un des établissements d’excellence en Côte d’Ivoire (CI), est dans un état de délabrement très avancé. Il accueille les meilleurs élèves scientifiques du pays désireux d’y être après la classe de troisième. Si on ne fait rien pour un établissement de cette envergure, imaginez alors la souffrance qu’endurent les autres lycées. L’image du LSY fut prise pour montrer comment le problème est critique et très inquiétant…

Un œil aux écoles primaires publiques (EPP), et là c’est la catastrophe !!! Des bâtiments abandonnés sans travaux de ravalement, avec des graffitis partout, des toits troués, ou emportés par le vent,  des endroits qui deviennent des lieux de rencontres de voyous s’adonnant aux jeux de hasard et d’autres même à la consommation de stupéfiants… Ce ne sont pas des faits inventés, j’en ai déjà été témoin !

Ceci était un léger aperçu de la situation de nos infrastructures scolaires souffrant énormément d’état de délabrement avancé et de manque de maintenance… Vous pouvez visualisez cette vidéo prise par un observateur  France 24, vous vous ferez une idée.

Des effectifs pléthoriques…

L’effectif pléthorique est la conséquence de l’insuffisance des établissements et infrastructures scolaires. Au secondaire, les enfants atteignent, en nombre la centaine dans une salle de classe. Alors que les normes préconisent 25 à 30 élèves maximum par classe. Nous en sommes très loin !

Une_classe_de_seconde_au_LMuni-Port-bouet_Abidjan_.jpg

Classe de seconde C à Abidjan

Certains enfants orientés en sixième (6e) ou seconde paient leurs propres tables-bancs par manque d’infrastructures… Les enseignants ne sont donc pas motivés à faire comprendre les cours aux élèves, ils se chargent uniquement de les dispenser. Les évaluations se font rarement et ne permettent pas d’évaluer correctement …Tu verras donc un bon élève avoir de mauvais résultats. Ses parents lui en voudront alors qu’il est innocent, simple victime du système et le responsable on le connait…

Des reformes inadaptées…

Pour ma part la « Formation Par Compétence » (FPC) n’a fait qu’augmenter les lacunes des apprenants vu qu’elle fonctionne mal…Des enfants qui avancent d’un niveau à un autre sans redoubler malgré leurs lacunes démontrées par leur faible moyenne. On voit ainsi des enfants finissant le cycle primaire sans savoir lire un texte… Pour de nombreux enfants des EPP, c’est le cas… Ceux du privé s’en sortent plutôt mieux.

Il est très bien de faire des reformes mais aussi il faut y mettre les mesures d’accompagnements afin de les mener à bien…Le passage au système LMD s’est fait dans des conditions très compliquées…Bien vrai qu’aujourd’hui l’adaptation se fait plus aisément, les mesures  d’accompagnement quant à elles s’avèrent encore insuffisantes tant au niveau matériel qu’au niveau immersion à l’emploi.
Aujourd’hui c’est l’université virtuelle de CI (UVCI) qui est annoncée pour cette année académique 2016-2017… C’est avec enthousiasme que nous le prenons mais il va falloir passer de la théorie à la pratique car le défi est à la fois sociologique, technologique et institutionnel. 

Cette reforme demande des moyens conséquents tant au niveau de l’octroi d’ordinateurs, une bonne connexion, des professeurs et/ou tuteurs disponibles…Sans oublier les espaces numériques bien équipés à la disposition des acteurs du système…Avec l’enseignement supérieur tel que structuré actuellement dans notre pays, les craintes sont énormes et très bien fondées. L’Etat pourra t’il relever le défi ?

L’expérience au Sénégal, s’avère être un échec pour certains et pour d’autres, le projet est en bonne voie avec quelques embûches. Toutefois on retient qu’il y a beaucoup de problèmes dans la mise en œuvre …Ouvert depuis 2013, en 2016 la première promotion n’avait pas fini la Licence 2, les plaintes des étudiants se font avec beaucoup d’acuité…Certains ont fini par abandonner les cours, hélas !

En espérant que cela n’arrive pas chez nous, nous souhaitons bon vent aux autorités et beaucoup de courage aux étudiants. Ils en ont vraiment besoin, déjà que ceux inscrits dans l’université normale ont des retards et plusieurs problèmes dont la connexion internet. Leurs problèmes seront d’autant plus colossaux, espérons qu’ils soient « pionniers » et non « cobayes ». Observons donc la situation et nous verrons ce qu’il en sera, nous sommes donc dans l’expectative…

Pour terminer, j’aimerais partager avec vous cette expérience de reforme éducative sur des bases solides avec des résultats impressionnants !

Crédit photo: synesci

Merci à vous chers lecteurs et RDV pour notre prochaine chronique…N’hésitez surtout pas de laisser votre avis sur le sujet abordé.

 

Macron Président, Ça appelle à réfléchir…

Un exemple et symbole pour la GPP (Génération Pressée Pressée)  !!!
Jeunesse, détermination, abnégation, audace et communication telles sont les mots qui me permettent de qualifier le 25e Président de la France.
Titulaire d’un bac S mention très bien, d’un DEA en philosophie, inspecteur des finances, banquier, conseiller du Président François Hollande puis Ministre de l’économie de ce dernier et enfin Président de la 5e république française. Le mérite est à saluer, l’énergie d’un champion. A 39 ans, natif d’Amiens, il est le plus jeune Président français suivi par Napoléon Bonaparte.
Avec un mouvement politique créer en Avril 2016, à peine 1 an,  il arrive à la tête du pays par voix démocratique. Sa jeunesse et celle du parti reste un atout et un éventuel inconvénient pour la suite… On pourra dire que Emmanuel Macron, gagner la bataille mais pas la guerre… Les législatives nous en diront plus !!!
Autre chose ! Pendant qu’en Afrique la jeunesse du parti à 40 ans voir 50 et 60 ans, le Président Français en as 39… Ça devrait appeler à se remettre en cause.
2017-05-07t211548z_22974588_rc1360158ee0_rtrmadp_3_france-election_0_0.jpg

Emmanuel Macron, célébrant sa victoire au Louvre, le 7 mai 2017. (Source: RFI/REUTERS)

Le candidat par défaut !

Oui il l’est, il a été présent au bon endroit et au bon moment, (un peu comme Leicester en 1ère league anglaise la saison dernière). A travers les résultats de ses élections nous constatons que le candidat « libéral de gauche » à eu l’adhésion des socialistes, des « tout sauf Marine Le Pen » et sans oublier qu’il fallait sauver l’Europe. Cela a pu être réaliser aussi par sa position de ni de gauche, ni de droite qui fut son réel atout.
Déjà perceptible dans les résultats à Lille, fief socialiste, il récolte 77% des voix et on entend dire de certains électeurs qu’il a eu donc des votes pas contraintes non pas par adhésion.
Un record du taux d’abstention de 25 %, de plus les blancs et nuls atteignent des niveaux record de 11,47 % des votants. Cela en dit long sur le choix des français, les défis du nouveau Président sont donc énorme, il devra convaincre toute cette frange de la population par sa gestion du pouvoir. Il en est bien conscient, le témoigne cette phrase de son discours solennelle:
« Je sais la colère, l’anxiété, les doutes, qui ont conduit certains à des votes extrêmes. »
Aussi, les législatives seront très déterminante pour la suite politique de notre jeune Président. Quant on sait la fraîcheur du parti et les nombreux frondeurs… Aura t’il l’adhésion des socialistes, ses potentiels grand alliés et amis d’hier ? ou d’autres groupes politiques ? L’évidence n’y est pas.
Le temps nous en dira plus…  Emmanuel Macron donc disait dans son discours :
« Je me battrai de toutes mes forces contre la division qui nous mine et nous abat. C’est ainsi que nous pourrons rendre au peuple français (…) les chances que la France lui doit. Aimons la France ! », a-t-il déclaré avant de conclure : « Pour les cinq années qui viennent, je vais, avec humilité, dévouement et détermination la servir en votre nom. Vive la République, vive la France ! »

emmanuel-macron-le-7-mai-2017-dans-la-cour-du-louvre-a-paris_5875091

Emmanuel Macron lors de son discours après victoire au Louvre. (Source: L’express)

Marine Le Pen candidate malheureuse, mais vainqueur ! 

Perdante de l’élection présidentielle, Marine Le Pen en sort tout du moins grandit avec un record historique pour le Front National (FN) de 33% avec plus de 10 millions  de voix soit le tiers de la population. C’est énorme pour le parti de l’extrême droite qui bien entendu s’attendait à atteindre les 40% au moins.
On note une avancée de l’extrême droite, surtout qu’on remarque qu’elle comptabilise plus de voix que le 1er tour, ayant donc eu l’adhésion d’autres électeurs. De ce fait le FN souhaite se mettre en 1ère ligne pour être la 1ère force d’opposition.
A l’annonce des résultats les propos de la candidate perdante en disent long je cite :
« Je proposerai donc d’engager une transformation profonde de notre mouvement afin de constituer une nouvelle force politique que de nombreux Français appellent de leurs vœux et qui est plus que jamais nécessaire au redressement du pays ».
2017-05-07t184940z_928802969_rc18f39240d0_rtrmadp_3_france-election_0

Marine Le Pen au Chalet du Lac, dans le Bois de Vincennes, le 7 mai 2017. (Source: RFI/REUTERS)

Impact sur l’Afrique…

C’est avec beaucoup d’anxiété que je vois des africains se réjouir et dire que c’est un avantage pour l’Afrique d’avoir Macron Président au détriment de Le Pen, c’est un leurre, c’est de la poudre de perlimpinpin comme il le disait lui même lors du débat.
Les africains que nous sommes devrions comprendre que l’élection du Président Français n’aura aucun impact sur l’Afrique si nous même ne prenons pas en main notre destin. Notre développement n’est pas lié à la politique française mais plutôt à nos propres choix politiques face au colonisateur dans nos rapports politico-économiques.
Macron ou Le Pen, le Président Français défends la France et non l’Afrique. 
Le tout revient aux africains de mieux discuter leur contrat et faire sortir l’Afrique du son sous développement, sa précarité et ne pas attendre un quelconque Président.
On as vu certains faire la fête lors d’élection de Barack Obama en 2009 aux USA, mais quel a été le bilan de ses 2 mandats, 8 ans, pour l’Afrique? Nada.
Tirons en des leçons et projetons nous dans l’avenir en étant les piliers majeurs pour être acteur et non sujet de notre histoire.
Si jeunesse savait et si vieillesse pouvait… 
Wait and see, Macron President ! 
RDV en 2022 pour le bilan ! 
La France aux français, l’Afrique aux africains !
8527968lpw-8527966-jpg_4273526

Le couple Macron, célébrant sa victoire au Louvre. (Source: LEPOINT.FR)

 Un coucou spécial aux « gaous » de Magic system qui était de la fête au Louvre !
Galerie

7 raisons d’aller voir le film « Bienvenue au Gondwana »

PRENEZ PLAISIR A LIRE ET ALLER VOIR LE FILM.
Visitez aussi la page du Cactus Sahélien avec qui j’ai co-écrit l’artcile, je suis sur que vous adorerez !

Le Cactus Sahélien

Chronique

Le 14 Avril 2017 a eu lieu l’avant-première du film « Bienvenue au Gondwana » en présence de l’équipe du film au Canal Olympia de Niamey.

En tant que premier film à gros budget réalisé par un Nigérien, c’est donc tout naturellement que je me suis procuré les billets et, accompagné de quelques amis, je m’y suis rendu.

Ce film, comme la chronique dont il est inspiré, est une satire de la politique Africaine, saupoudrée d’une pincée d’humour.

De base, je ne suis pas un amateur de politique, je dirai même que j’y voue un certain désintérêt.

C’est donc animé d’une certaine appréhension que je pris place sur l’un des sièges du fond, appréhension qui, disons-le, s’estompa aussitôt que les premières images du film me fouettèrent la rétine.

Oui car ce film est superbe.

Pourquoi ? me diriez-vous. Eh bien pour ces sept bonnes raisons que je vous…

View original post 1 001 mots de plus