Galerie

Parlons de chez nous, en CÔTE D’IVOIRE !

Hello ! Vous y êtes, j’y suis, nous y sommes. 1 ; 2 ; 3. Top c’est parti !

Et nous voilà à notre seconde chronique. Le sujet est d’autant plus enchanteur que délicat et subtile mais surtout d’actualité. Vous vous demandez bien de quoi s’agit-il ? C’est bien sûr la base de toute chose, le socle, le piédestal, ce que toute personne doit acquérir convenablement pour son devenir. Oups, Ça devient redondant là ! Oui je le sais et c’est fait à dessein, rien que pour vous importuner… J’arrête donc et trêve de bavardage, on parlera de l’éducation !

Patriotisme oblige… et d’ailleurs « le mouton ne broute que là où il est attaché » donc souffrez qu’on parle spécifiquement du cas de la Côte d’Ivoire vu que c’est mon ensemble de définition…

Des choses à dire et à redire, il en existe toujours ! Et cela relève du manque de responsabilité et de la négligence. On ne peut prétendre aspirer à l’émergence et ne pas faire de l’éducation un pilier, un levier de développement. On se trompe de combat, l’accent est mis sur le taux de scolarisation au détriment de la qualité de l’enseignement. Il ne sert à rien de scolariser les enfants, s’ils n’y apprennent rien de bénéfique et y étudient dans des conditions non propices au  développement de l’intellect…

Des infrastructures scolaires en totale abandon… 

Grand est  mon désarroi à chacune de mes visites au Lycée Scientifique de Yamoussoukro (LSY) communément appelé le  »scienco ». La dernière date de quelques mois.

Architecturalement parlant c’est un projet bien pensé et structuré, l’architecte fut vraiment à la hauteur tant au niveau de l’organisation spatiale que dans la conception des différents blocs….Oups, mais que fais-je ? On parle éducation, je parle architecture…. Excusez-moi, bien obligé de me laisser emporter par le métier.  Enfin bref ! Revenons à nos moutons…

Donc le scienco, l’un des établissements d’excellence en Côte d’Ivoire (CI), est dans un état de délabrement très avancé. Il accueille les meilleurs élèves scientifiques du pays désireux d’y être après la classe de troisième. Si on ne fait rien pour un établissement de cette envergure, imaginez alors la souffrance qu’endurent les autres lycées. L’image du LSY fut prise pour montrer comment le problème est critique et très inquiétant…

Un œil aux écoles primaires publiques (EPP), et là c’est la catastrophe !!! Des bâtiments abandonnés sans travaux de ravalement, avec des graffitis partout, des toits troués, ou emportés par le vent,  des endroits qui deviennent des lieux de rencontres de voyous s’adonnant aux jeux de hasard et d’autres même à la consommation de stupéfiants… Ce ne sont pas des faits inventés, j’en ai déjà été témoin !

Ceci était un léger aperçu de la situation de nos infrastructures scolaires souffrant énormément d’état de délabrement avancé et de manque de maintenance… Vous pouvez visualisez cette vidéo prise par un observateur  France 24, vous vous ferez une idée.

Des effectifs pléthoriques…

L’effectif pléthorique est la conséquence de l’insuffisance des établissements et infrastructures scolaires. Au secondaire, les enfants atteignent, en nombre la centaine dans une salle de classe. Alors que les normes préconisent 25 à 30 élèves maximum par classe. Nous en sommes très loin !

Une_classe_de_seconde_au_LMuni-Port-bouet_Abidjan_.jpg

Classe de seconde C à Abidjan

Certains enfants orientés en sixième (6e) ou seconde paient leurs propres tables-bancs par manque d’infrastructures… Les enseignants ne sont donc pas motivés à faire comprendre les cours aux élèves, ils se chargent uniquement de les dispenser. Les évaluations se font rarement et ne permettent pas d’évaluer correctement …Tu verras donc un bon élève avoir de mauvais résultats. Ses parents lui en voudront alors qu’il est innocent, simple victime du système et le responsable on le connait…

Des reformes inadaptées…

Pour ma part la « Formation Par Compétence » (FPC) n’a fait qu’augmenter les lacunes des apprenants vu qu’elle fonctionne mal…Des enfants qui avancent d’un niveau à un autre sans redoubler malgré leurs lacunes démontrées par leur faible moyenne. On voit ainsi des enfants finissant le cycle primaire sans savoir lire un texte… Pour de nombreux enfants des EPP, c’est le cas… Ceux du privé s’en sortent plutôt mieux.

Il est très bien de faire des reformes mais aussi il faut y mettre les mesures d’accompagnements afin de les mener à bien…Le passage au système LMD s’est fait dans des conditions très compliquées…Bien vrai qu’aujourd’hui l’adaptation se fait plus aisément, les mesures  d’accompagnement quant à elles s’avèrent encore insuffisantes tant au niveau matériel qu’au niveau immersion à l’emploi.
Aujourd’hui c’est l’université virtuelle de CI (UVCI) qui est annoncée pour cette année académique 2016-2017… C’est avec enthousiasme que nous le prenons mais il va falloir passer de la théorie à la pratique car le défi est à la fois sociologique, technologique et institutionnel. 

Cette reforme demande des moyens conséquents tant au niveau de l’octroi d’ordinateurs, une bonne connexion, des professeurs et/ou tuteurs disponibles…Sans oublier les espaces numériques bien équipés à la disposition des acteurs du système…Avec l’enseignement supérieur tel que structuré actuellement dans notre pays, les craintes sont énormes et très bien fondées. L’Etat pourra t’il relever le défi ?

L’expérience au Sénégal, s’avère être un échec pour certains et pour d’autres, le projet est en bonne voie avec quelques embûches. Toutefois on retient qu’il y a beaucoup de problèmes dans la mise en œuvre …Ouvert depuis 2013, en 2016 la première promotion n’avait pas fini la Licence 2, les plaintes des étudiants se font avec beaucoup d’acuité…Certains ont fini par abandonner les cours, hélas !

En espérant que cela n’arrive pas chez nous, nous souhaitons bon vent aux autorités et beaucoup de courage aux étudiants. Ils en ont vraiment besoin, déjà que ceux inscrits dans l’université normale ont des retards et plusieurs problèmes dont la connexion internet. Leurs problèmes seront d’autant plus colossaux, espérons qu’ils soient « pionniers » et non « cobayes ». Observons donc la situation et nous verrons ce qu’il en sera, nous sommes donc dans l’expectative…

Pour terminer, j’aimerais partager avec vous cette expérience de reforme éducative sur des bases solides avec des résultats impressionnants !

Crédit photo: synesci

Merci à vous chers lecteurs et RDV pour notre prochaine chronique…N’hésitez surtout pas de laisser votre avis sur le sujet abordé.

 

LA REMONTADA, HISTOIRE D’UN 8 MARS MÉMORABLE !!!

HELLO ET BIENVENUE SUR LES CHRONIQUES DE SODIN !

Ouf, enfin nous voici à notre 1ère chronique…J’espère que vous vous délecterez ! Asseyez-vous confortablement chers lecteurs car aujourd’hui nous allons parler d’un événement historique…Que vous soyez fans de foot ou pas, ce soir du 08 Mars 2017 vous avez su que quelque chose se passait dans le monde. Il s’agissait de l’affiche FC Barcelone – Paris Saint Germain (PSG) en Ligue des champions (LDC). On revivra ce  match euphorique dans cette chronique…Je vous en dis pas plus, Vamos* !!!

Petit rappel du match aller…

Un certain 14 février après la défaite sanglante du FC Barcelone 4-0 face à PSG. J’avais dit de façon satirique, je cite : « Valentin est mort par amour donc en son honneur, le BARCA rentre dans un coma profond le 14 février à Paris, la ville de l’amour… Le réveil se fera le 8 mars à Barcelone, en catalogne, pour faire honneur aux femmes bien sûr en la journée internationale de la femme » …Et ironie du sort la prédiction se réalise, c’est bien drôle pour les catalans et à la fois ahurissant pour le club Parisien. Ci après le lien de la publication…

Depuis la je cherchais explication, Eureka!!!

Kôrô Alley Michel Ange Kouadio je t’explique, Valentin est mort par…

Publié par Ibrahim Soro As-sidiq sur mardi 14 février 2017

2 buts à la mi-temps… 

19H45 GMT ! Coup d’envoi au stade Camp Nou à Barcelone ! À la 3e minute, déjà 1-0. Paris ne joue pas, et défend son avance de buts. A la mi-temps le score est de 2-0 avec un auto-goal de Kurzawa à la 40e. Paris devient fébrile, les pertes de balles de plus en plus nombreuses le témoignent et s’enchaînent d’ailleurs.

statistics.png

Les barcelonais commencent à y croire…  

D’entrée de jeu de la seconde période, dès la 10e minute, Neymar est accroché dans la surface par Thomas Meunier. Tous les regards sont dirigés vers le quintuple ballon d’or Lionel Messi, le penalty il est transformé. Ouf de soulagement ! La sérénité rejoint le camp barcelonais …Ils y croient, le stade est enflammé et pousse les joueurs à réaliser l’exploit.

PENALTY.jpg

Edinson Cavani, libérateur et briseur de rêve…

Nous sommes à  la 62e minute…. Vu d’un très superbe but avec une frappe du coup du pied. Cavani vient de mettre le but libérateur. Les Parisiens se rassurent et sont sur le nuage, alors que le découragement se lit sur les visages catalans. Certains « socios » quittent le stade. Il faut maintenant 3 buts de plus, l’espoir tombe à l’eau pour plusieurs supporteurs.

but cavani.jpg

Le KO raté…

Sur un très bon service de Draxler à la 64e, El Matador (Cavani) manque son face à face contre Ter Stergen…Entre-temps le Fc Barcelone pousse fort en attaque et la défense reste poreuse… Alors Di maria se retrouve seul sur un service de Marco Verrati, il met le ballon hors du cadre… Oh que non !!! Deux occasions mal exploitées pour anéantir les espoirs barcelonais…Nous sommes à la 85e…

Neymar vient avec un vent de douceur…

Pendant que tout le stade est désenchanté et les catalans commencent à se dire c’est déjà un bon match, l’honneur a été sauvé… Voilà un Neymar très déterminé qui nous met un coup franc splendide et magistralement frappé dans la lucarne à la 88e minute … Et ce n’est pas fini ! Le même Neymar s’offre le doublé sur un penalty marqué avec calme et sérénité. Le penalty est la résultante d’une faute de Marquinhos en faveur de Luis Suarez. Nous sommes donc à 5-1 à la 91e minute.

NEYMAR.jpg

Sergi Roberto, avec le but salvateur…

Arrêts de jeux de 5minutes, les cœurs battent…La peur gagne le camp parisien …L’espoir renait coté barcelonais, des « socios » retournent au stade pour soutenir l’équipe dans les derniers moments, quoi de plus normal d’ailleurs…Neymar et les siens toujours à la quête de la victoire, même Ter Stergen le gardien quitte sa zone pour se retrouver au milieu de terrain et voir à l’attaque sur la dernière occasion du match.

Eh oui, la dernière occasion du match, parlons-en…. Elle se joue sur un coup franc barcelonais. Notre héros du soir se charge d’envoyer le ballon dans la boite… Contré par le mur, il la récupère… Efface son adversaire direct d’un crochet et  fait un petit centre lobé dans la surface de réparation. Le ballon est raté par Gérard Piqué… Dommage !
Mais non chers lecteurs, juste derrière se retrouve Sergi Roberto qui a suivi la balle depuis le début… Le milieu de terrain converti en latéral droit se jette donc et arrive à rattraper le ballon avec le bout du pied …Devinez la suite c’est la REMONTADA !

17190903_1798114493798078_5348862005245363776_n.jpg

Le Camp Nou s’enflamme, c’est l’extase, la béatitude, la délectation, l’hilarité, l’allégresse, l’euphorie totale…Coté Parisien c’est la tristesse, le désarroi, consternation…

EQUIPE.jpg

PARISIENS.jpg

Très belle soirée footballistique et pleines d’émotions…

Qui l’aurait cru ? Perdre 6-1 au après avoir gagné 4-0 au match aller !!! C’est du jamais vu dans l’histoire de la LDC. Ainsi le FC Barcelone rentre dans l’histoire en étant le 1er club à réussir cet exploit, bien évidemment Paris y es de facto mais de la mauvaise des manières…Annoncé déjà qualifié à 100% par les medias français, le PSG a subit une grande humiliation. De l’autre côté c’est la réussite totale barcelonaise, la REMONTADA a belle et bien eu lieu.

17201252_1798075347135326_545483868951249257_n.jpg

On retiendra en somme que, au football tout se passe sur le terrain et il n’y as jamais de 100%. De plus quand on se donne les moyens et on y croit, on peut arriver à ses fins …Et les catalans nous l’ont bien démontré.

Vivez et revivez la remontada en live à travers cette vidéo…

J’espère que comme moi, vous avez passé une soirée folle ce jour-là. Amateurs de foot, Barcelonais comme Parisiens, vous pouvez nous laisser un commentaire, nous dire comment vous avez vécu le match, vos impressions, votre analyse de cette REMONTADA.

*Vamos = Allons ou allons y en espagnol…
Crédit photos: Fc Barcelone France (Page facebook )